Manger moins de viande : les bénéfices pour la santé

Publié par

Un article de la commission scientifique de l’Association Végétarienne de France

Contexte

Avant la Seconde Guerre mondiale, la consommation de viande était très modeste en Occident. Des personnes qui ne se disaient absolument pas végétariennes en consommaient une fois par semaine, voire une fois tous les 15 jours. Il s’agissait de la consommation habituelle des aliments carnés. Avec l’avènement de l’élevage intensif, les prix ont beaucoup baissé, ce qui a amené la plupart d’entre nous à en consommer quotidiennement. Parallèlement, bien que tous les cas de ces maladies ne soient pas imputables à la consommation de produits carnés, nous avons vu augmenter fortement les cas de maladies chroniques typiques des sociétés opulentes, en particulier de cancers et de maladies cardio-vasculaires.

Bénéfices pour la santé

De très nombreux bénéfices pour la santé sont à attendre d’une réduction de la consommation de viande. Les produits carnés ont l’inconvénient d’être riches en graisses saturées, en cholestérol, et d’avoir souvent un rapport oméga-6/oméga-3 peu favorable (c’est le cas pour les produits qui proviennent des animaux terrestres, en particulier des ruminants nourris essentiellement avec des graines). Ils sont par ailleurs totalement dépourvus en fibres alimentaires. Une réduction, même modeste, de la consommation de viande peut contribuer à améliorer grandement votre santé. Vous pouvez même en tirer des bénéfices à très court terme. Si vous souffrez d’un transit ralenti (constipation) et que vous remplacez la viande d’un repas par des sources de protéines végétales riches en fibres alimentaires comme des lentilles, des haricots secs ou du riz complet, vous pouvez dans certains cas retrouver un transit normal très rapidement. Néanmoins, l’essentiel des bénéfices d’une alimentation moins carnée est dans la prévention de maladies très fréquentes qui constituent de véritables fléaux de santé publique (en France, 60% des décès sont dus aux cancers, aux maladie cardiovasculaires et au diabète).

Les maladies cardio-vasculaires sont le type de pathologies pour laquelle une réduction de consommation de viande est la plus efficace. Même si tous les mécanismes expliquant ce fait n’ont probablement pas été élucidés, les antioxydants contenus dans les végétaux, une proportion plus faible de graisses saturées ainsi que des propriétés particulières des protéines végétales en elles-mêmes, jouent probablement un rôle majeur dans la prévention de l’athérosclérose, maladie obstructive de l’artère qui est à l’origine des maladies cardiovasculaires.

Lire la suite sur 123Veggie-manger moins de viande

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>